Cette pièce est une vidéo performative, car elle doit être à chaque fois réadaptée au lieu et à l'évènement dont elle fait partie. Les matières premières de ce travail sont le temps et l'espace, je cherche à condenser un instant précis en ajoutant des projections de vidéo à échelle 1, qui sont faites dans le but de ce seul moment. Ici il était prévu que je rentre pour parler de mon travail or je ne suis pas là. Une vidéo se met en route. On me voit entrain de taper un texte à l'ordinateur, puis je me dépêche de me lever pour venir au rendez-vous, on reconnait les espaces que je traverse car c'est par là que le public est entré. La porte réelle de l'espace s'ouvre et une personne inconnue traverse la pièce. Puis j’entre, mais ce n'est que ma projection qui explique que je suis en retard et que je ne devrais pas tarder. Ma projection ne peut donner aucune explication car pour elle, le projet n'est pas encore finie, elle se trouve à un mois de la date butoir. Finalement j'entre et arrête la vidéo. Ce travail me permet de faire l'expérience concrète de l'expression « être à plusieurs endroits en même temps ». De faire de ma personne un personnage qui est mon propre rôle. Chacune de mes démultiplications est consciente d'être là pour un évènement particulier mais garde, également conscience d'appartenir à un autre moment.